« Le sens de l’image est l’image même » Octavio Paz, L’Arc et la Lyre

Un problème se pose à propos de l’image poétique : celui de son statut dans le poème.

Il ne s’agit pas, surtout dans la poésie moderne, d’ajouter un élément externe pour éclairer ou orner le thème. Il s’agit au contraire d’une logique interne au texte, au langage de l’oeuvre, et par conséquent, comme le dit H. Meschonnic (Pour la poétique I) : « L’image est syntaxe, et non reflet du réel. »

Il ne saurait être question d’interpréter l’image autrement que par rapport à elle-même.

« Un poème n’est pas exclusivement composé d’images, encore qu’en lui-même il constitue finalement une image complexe, inscrite, une fois établie, comme objet autonome dans la réalité. Mais l’image est, par excellence, le moyen d’appropriation du réel, en vue de le réduire à des proportions pleinement assimilables aux facultés de l’homme. Elle est l’acte magique de transmutation du réel extérieur en réel intérieur, sans lequel l’homme n’aurait jamais pu surmonter l’obstacle inconcevable que la nature dressait devant lui. »

Pierre Reverdy dans Cette émotion appelée Poésie (Flammarion)

[Extrait de Michèle Aquien, Dictionnaire de poétique]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s