#1

Que faut-il pour faire un monde ? Tout d’abord se munir d’une pincée de soupçons, de voiles plus obscurs et terribles que ceux des pirates, juste pour introduction. Alors que l’atmosphère devient plus terne et mystique, les signes et symboles commencent à s’unir, à se désunir, à se réinventer continuellement.

On l’appelle la vie. Mais celle-ci fut détournée de son paradis car l’homme naquit. Portant le poids le plus lourd sur ses maigres épaules, un sac rempli d’hypnose et d’illusion, de tours de magie. Ce seront ses armes pour survivre, et vivre disparaît loin au pays des rêves là où tout les hommes dorment en paix, rêvent de paix.

La plupart des ingrédients sont déjà présents, mais c’est le futur qu’il manque, c’est le futur qui subit tous les grumeaux du passé. Échouer à faire le deuil du vécu c’est faire celui du vivre. Le néant c’est le présent sans perspective donc un monde en deux dimensions sans formes et sans fonds.

Le Précoce attardé.

2 réflexions sur “#1

  1. Magnifique! 🙂
    J’aurai plutôt dis que le présent est le salut, le néant est derrière, les grumeaux devant! Mais que si chacun vivait dans l’ici et le maintenant il y aurai un peu plus de fluidité dans la mixiture qui est nos vies 🙂

    Ravie de cette découverte! 🙂
    Passe une belle journée !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s