Inachevé

Socrate ou Cyrano, par la voix d’une satyre,
Le langage du devenir, loin dans mes souvenirs,
Rejaillit trop peu souvent pour que le monde tourne,
Un tas de mots, rien ne change ; mais j’y retourne.

J’ai vu l’ombre d’un arbre briller,
L’étendue interminable d’un building se courber,
Quand un rayon venu des cieux repris le règne,
Quand un flot parmi les cieux ensevelit nos peines.

Sur ce tableau rempli de questions,
Nous interrogeons nos interrogations,
Pendant que la nuit, pleurent nos peurs,
Et nos réponses, demeurent sans réponses.

3 réflexions sur “Inachevé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s