#4

« Je » est une synthèse.

En cet instant, je porte en moi le fruit de mon passé, chacune de mes phrases ont été préconçues dans la bouche et l’esprit de l’autre. Je suis le témoin de toutes ces consciences, de tous mes événements passés.

Chacun est prophète de l’autre, chacun porte la parole de l’autre.

« Je » n’est plus qu’une forme, le fond ne lui appartient jamais, nous nous approprions l’autre. Un mélange sans frontières ni aucun règles, inconscient et spontané – incessant, construisant l’être en l’enrichissant.

Le fruit même de ma pensée ou de mes paroles incarne de multiples intelligences et consciences extérieures transfigurées –

Une volonté multiple mais une à travers moi.

Ne disons-nous pas que l’autre est un miroir ?

Que nous nous retrouvons en l’autre ?

N’est-ce pas un signal de ce phénomène conscient de se reconnaître en un autre, car nous sommes en tout avec qui nous avons vécus.

Voilà ce qu’est le « je », une synthèse d’une part, mais un aboutissement surtout.

Une histoire est un message –

Cependant ce message ne saurait venir d’une seule conscience.

Ce serait naïf et aveugle de croire que nous sommes l’auteur. Nous sommes les acteurs de tout ce qui s’est déroulé, nous sommes la continuité, un événement à emporter vers un horizon plus grand que s’il avait été construit par un seul.

Mais pour ce fou qui croit pouvoir vivre seul, il se confrontera à une voie tortueuse, asymétrique, troublée par la solitude et la folie.

Mais je peux comprendre cette solitude…

Chaque mot, chaque son de ma voix, sont le signe du mot et de la voix d’un autre.

Ma voix est multiple, sage par l’expérience, adaptable à souhaits, je vois le monde sous plusieurs perspectives, c’est ce qui fait de moi un véritable amant de
—l’Humanité.

________________

En ce sens ce serait plutôt : « Nous pensons donc nous sommes », et par là même nous réglons une impasse qui est la conscience étrangère de l’autre.

J’existe car l’autre existe en moi ;

L’autre existe car j’existe en lui.

Une interdépendance propre à l’espèce. Avoir conscience de l’autre est en réalité purement matérielle, chimique – une configuration neuronale universelle.

________________

Notre avenir est dans l’autre.

SUITE : #9

2 réflexions sur “#4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s