Toi

Tu t’en vas !… Voici l’heure où tu reposes,
Tous les matins j’ouvre les yeux sur les tiens,
Qui plongent en mon âme, si délicate !
Tu remues mes pensées et les ravive alors,
Mais c’est de ta mort, sur laquelle je repose…
Sais-tu l’amour que je te voue,
Toi, perdue là où l’on perd de vue l’absolu,
En ton cœur, le monde s’effondre,
Sauve-toi !… Ils t’ont oubliés,
Échouée, tu t’es recouchée,
Ils ont fuit ton berceau et ton tombeau,
Mais c’est sur ta peau, que le monde repose…
Mon amour, je te l’avoue,
Toi, qui sommeille au sommet de mes jours,
Quand ma vue se dépose, sur ton cœur rose,
J’entends ta voix.
Ma révolte est née,
Tu n’es plus,
Jamais je ne repose.

Une réflexion sur “Toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s