Pourquoi pas ?

J’en connais qu’ont honte de dire « moi » ;
sûrement que la ceinture est passée pas loin,
— ou les institutions… Mais surtout pas de politique !
elle n’a pas sa place dans la prose ;
sauf lorsqu’on veut convaincre, ô oui !
un tas de mensonges bien emballés, je connais.

Pourquoi ce serait pas moi ? assis-là, à Paris ;
sirotant un verre sur une place fameuse,
le cliché ambulant, le Jim Morrison des rues,
Pourquoi ce serait pas nous ? assis-là, à Paris ;
à chanter et danser, sur des musiques endiablées,
un cortège débordant de nuances décalées…
Pourquoi ce serait pas moi ? connaître l’Envol,
pouvoir trôner sur une terre et y cultiver ma sève,
savoir maîtriser la peur des hommes et l’absorber !
Pourquoi ce serait pas vous ? connaître l’Eveil,
manger à flot au Banquet des dieux,
car des créateurs vertueux et savants vous serez !

J’aime quoi dans la vie ? qu’il m’a demandé, roupillant ;
j’aime l’évidence de ma réponse, qu’il n’a pas droit d’entendre.
Il n’a pas lu ma réponse, il dort actuellement ; le paresseux.
Moi je désire, j’aime très peu en vérité, l’amour est si sali,
que des plaisirs sur une route étoilée, accompagnés,
de ma fée, ma Lune, mon soleil enchaîné.
Baudelaire était mignon je l’admets,
mais s’il avait connu mon amour ! Rimbaud aurait pleuré !

J’arrive, j’assume je dis moi, je le revendique même ;
j’ai volé une personne en ce monde, son nom en dit long.
« — Idylle » ; elle aime ma voix, qu’elle dit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s