APHORISME N097

Se cloisonner, loin, pour écrire un roman… Pourquoi pas dans un bar, au milieu d’un faubourg fumeux, vers les plaques d’égouts ? Le bruit des moteurs, l’odeur d’une ville, le temps qui défile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s